fbpx

4 raisons d’investir à la campagne

1 – LES CONDITIONS ECONOMIQUES 2020

Faillites d’entreprises ? 

Selon l’Insee, 58 % des ménages sont propriétaires de leur résidence principale. Alors que cette portion de la population n’a cessé de croître depuis les années 1980 jusqu’en 2010, on assiste à une stagnation ces dernières années. Paradoxalement, le discours officiel tend à favoriser l’accession à la propriété mais est-ce réellement le cas ? 

Dans les mois qui viennent, il y a fort à parier que : 

  • certaines personnes auront du mal à rembourser leur crédits immobiliers (pertes d’emploi, pouvoir d’achat qui diminue, etc)
  • certaines personnes auront du mal à s’imaginer devenir propriétaire alors même qu’elles atteignent la moyenne d’âge propice à un premier projet immobilier
  • certaines personnes auront besoin de liquidités pour faire face au quotidien et devront peut-être revoir leurs standards de vie et attendre que les conditions économiques s’améliorent pour eux

S’agissant des aides aux entreprises, le ministère de l’Économie et des Finances a élaboré un plan avec des mesures telles que le fonds de solidarité, le prêt garanti et le report des échéances fiscales. 

  • Le fonds de solidarité c’est 1,6 million d’entreprises au 10 juillet 2020 pour un total de près de 5 milliards d’euros d’aides.
  • Le prêt garanti par l’État, même s’il s’agit d’un prêt, c’est 108 milliards d’euros au 10 juillet (pour 535 000 prêts).
  • Le report des échéances fiscales se monte à 2,6 milliards d’euros. Mais là encore, ces sommes devraient finir par être recouvrées par l’administration.

D’autres aides existent et le ministère des Finances déploient des moyens adéquats pour pallier aux défaillances de certains secteurs comme le tourisme, l’hôtellerie et la restauration entre autres mais on reporte un peu le problème à plus tard.

La question c’est combien de temps encore avons-nous avant de constater les dégâts des faillites de TPE/PME au quotidien ?

Ne croyez pas que l’immobilier n’en sera pas affecté. Toute l’économie peut se refléter à un moment ou un autre au travers de l’immobilier et c’est ce que nous allons voir également avec les statistiques du chômage. 

Plus de chômage ?

Si les entreprises n’arrivent pas à survivre, le chômage partiel risque de se transformer en chômage tout court. 

Evolution du nombre de demande d'activité partielle, chômage partiel et la nécessité de réfléchir à son pouvoir d'achat dans les grandes villes et au télétravail.

2 – LA DEMOGRAPHIE 

Graphique qui montre l'évolution de la démographie en France. Population jeune VS population âgée due au baby-boom.

On le sait le baby boom est une des autres tendances. L’évolution de la part des retraités dans la population a augmenté et cela ne fait que s’accentuer.

Alors pourquoi vous parler de cela ? C’est simple. Que veut un retraité tout simplement ? Principalement trouver un endroit qui lui convient pour passer ses derniers jours. 

Que ce soit en étant propriétaire ou locataire (en fonction des situations financières de chacun), cela va créer : 

  • de la demande locative dans les secteurs calmes (petite piste de réflexion : les maisons de plein pied pour faciliter les déplacement des personnes plus âgées?). Vos locataires-types peuvent bénéficier d’un service que vous leur offrez. 
  • de la flexibilité car, en tant qu’investisseur, vous aurez peut-être besoin de vos liquidités si vous avez d’autres projets par la suite, c’est toujours plus agréable de pourvoir vendre sereinement. 

3 – L’IMMOBILIER DANS LES GRANDES VILLES (TENDANCES)

Voici les fameuses zones tendues en France :

Les zones tendues en immobilier dans les principales villes de France. Rentabilité impactée par les plafonds de loyers pratiqué dans ces zones tendues.
*source : Le blog du patrimoine 

La rentabilité dans les grandes villes (de moins en moins intéressante ?)

Selon l’image ci-dessus, la rentabilité dans les villes en zone tendue est-elle boostée à votre avis ? 

3% ou 4% nets, certes avec de la demande locative… mais peut-être que votre idée de devenir rentier immobilier et d’enchainer les projets risque de prendre un coup d’arrêt avec ce genre de rendements. Après si vous voulez vous sécuriser votre patrimoine pourquoi pas… mais ça reste encore à calculer également. Quoi qu’il en soit cela va enlever de la flexibilité dans la fixation du montant du loyer. 

Exemple concret :

A Beauvais les loyers sont plafonnées à 10euros du m2. un achat d’un 50m2 ne pourra donc se louer plus de 500 euros par moins, à vous de bien gérer la négociation immobilière pour obtenir le meilleur prix et ainsi passer au-delà des 5% et envisager du 7% à 10% nets mais cela demande une bonne expertise du secteur et en général une expérience dans l’investissement immobilier.

Il y a de très belles opportunités en rendement locatif mais tenez absolument compte de cet élément afin de ne pas vous retrouvez dans l’illégalité. Même si certains n’hésitent pas à outrepasser ces conditions juridiques, ce n’est pas une raison pour continuer dans ce sens ou encore moins commencer à y participer car tôt ou tard cela peut vous retomber dessus. 

Les Taxes et impôts locaux 

Nous sommes prêts à tenir les paris ! Les impôts vont-ils augmenter ou baisser dans les prochaines années. Nul ne peut savoir. En revanche, vous en conviendrez certainement, votre taxe foncière ne baisse pas souvent d’année en année.

Appelez-nous si c’est le cas, on notera la ville pour la conseiller à nos clients investisseurs !

Tout cela pour dire que cela reste un élément non négligeable dans le calcul de votre rendement locatif. Enfin si vous voulez faire cela de manière intelligente bien entendu. En effet, les taxes foncières moins élevée à la campagne ou dans les villes de taille moyenne.

4 – LA RENTABILITE ET LA VALEUR LOCATIVE A LA CAMPAGNE 

Ce n’est que certains exemple tirés d’un article actuel (que vous pourrez trouver ici) mais, croyez-nous, on en voit tous les jours et dans toutes les régions que nous couvrons : 

Vous avez les rendements bruts moyens sans négociations, sans tenir compte des charges, ou d’éventuelles rénovations à apporter mais sans tenir compte non plus de possibilités d’optimisation juridique ou fiscale, de prestations permettant un loyer supérieur, etc. 

 Désormais, avec la démocratisation du télétravail, le calme et les espaces vont être privilégiés. Peur d’un deuxième confinement et changement des conditions de vie sont au coeur des discussions. 

Notre analyse se base sur des éléments humains et non pas que sur des chiffres et nous vous laissons vous faire votre propre idée. C’est bien le but de ces articles…

Que vont-faire les jeunes cadres dynamiques dans les prochains mois ? Sont-ils déjà en recherche de leur nouveau chez eux ? A l’achat ou à la location ?

Conclusion 

Maison de plein pied pour jeunes retraités, immeubles de rapport pour jeunes cadres ou bien, soyons fous, location de votre piscine (oui cela fait fureur apparemment cet été !). A vous de choisir votre formule !

En tout cas si vous avez un bon dossier bancaire (voir notre article dédié) cela devrait être une aubaine d’investir pour vous avec les taux d’intérêts pratiqués et le potentiel de certains secteurs. D’ailleurs, n’hésitez pas à demander notre calculateur de rentabilité si vous ne l’avez pas déjà (Taux de rendement interne). Vous pouvez nous laisser un email à contact@u-flag.net avec en objet « Calculateur de rentabilité » et nous vous l’enverrons avec grand plaisir !

1 réflexion sur “4 raisons d’investir à la campagne”

  1. Ping : Les derniers chiffres et tendances de l'immobilier - U Flag

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *