fbpx

Immobilier 2021 : l’exode urbain ?

Homme dans la nature en montagne qui fait une randonnée pour échapper au quotidien de la ville

Une migration des villes vers la périphérie et la campagne ?

Impensable il y a quelques mois même si les périphéries des villes avait déjà un certain attrait avant la crise que nous vivons. Maintenant que la tendance est un peu plus nette et que nous avons plus de données, il nous faut analyser si cette volonté de fuir les villes vers les espaces plus grands et plus verts va s’accentuer ou s’il ne s’agit qu’un épisode temporaire.

Après le confinement et juste après la « réouverture » de l’économie, l’accélération de cette tendance est attendue. Evaluer l’augmentation de la population dans les milieux ruraux et (peut-être) le déclin des grandes métropoles n’est pas chose facile. D’ailleurs c’est pour cette raison que les investisseurs les plus vertueux sont ceux qui arrivent à y voir clair et à créer une stratégie d’investissement pertinente basée sur ces grandes tendances.

Aujourd’hui ces investisseurs immobiliers cherchent à savoir si investir en milieu rural est une vraie opportunité pour eux (nous consacrerons un article entier dans les prochains jours aux différents avantages et inconvénients) ou bien s’il vaut mieux attendre un déclin des grandes villes (un jour peut-être…)

Chez U Flag, nous analysons chaque projet à part entière mais nous recommandons aux investisseurs d’envisager toutes les possibilités pour sortir des sentiers battus et surtout de surfer les flux migratoires qui se dessinent car c’est peut-être un grand changement de paradigme que nous vivons en ce moment. Imaginez un seul instant un deuxième confinement… Enfin, seul l’avenir nous le dira.

Question rapide : Quelles sont zones de contamination les plus dangereuses ? Les ascenseurs et les transports en commun.

Question rapide 2 : Où trouve-t-on le plus d’ascenseurs et de transports en commun ? Dans les grandes zones urbaines.

Que vous le vouliez où non, nous sommes au regret de vous annoncer que cela influence grandement la psychologie des investisseurs immobiliers car cela influence le comportement humain tout simplement. Dans une grande ville, où vous soyez, où que vous alliez , vous aurez un problème avec la densité de la population et la distanciation sociale.

Pourquoi les gens vivent en ville ? (fondamentalement)

Au 21 ème siècle l’exode urbain (vers les villes) a été principalement amené par les offres d’emploi qui se situaient dans les grandes villes. Plus les gens affluaient dans les villes comme Paris, Lyon ou Bordeaux pour trouver un emploi avec des salaires attractifs, plus le prix de l’immobilier à ces endroits s’est envolé. Au-delà de l’emploi, un des aspects non négligeables est également la vie sociale et le dynamisme qu’offrent les villes (les bars, les restaurants, le shopping, les grands magasins, les concerts et autres évènements culturels et sportifs). Ces deux aspects sont importants. Cependant, les raisons de vivre en ville ont été brutalement remises en question avec le confinement et ce que l’on annonçait comme étant le « monde d’après ».

Pendant le confinement, beaucoup ont été forcés de se mettre un peu plus au travail en ligne via les outils de visioconférences, à apprendre à cuisiner sur les réseaux sociaux, à faire l’école à distance aux enfants, à commander ses courses sur l’ordinateur et les recevoir à la maison, regarder Netflix au lieu d’aller au cinéma (même si on ne va pas se mentir on le faisait déjà un peu avant aussi 🙂

Quoi qu’il en soit, la maison est ou est devenue LE centre de nos préoccupations, l’endroit où nous vivons mais aussi l’endroit où nous pouvons aussi créer notre propre revenu (ou toucher notre salaire mensuel grâce au télétravail). Au lieu de chercher un emploi en ville, certains ont décidé de se former pour pouvoir commencer des business en ligne et ainsi devenir leur propre patron par exemple et pouvoir enfin arrêter de faire la course le matin pour se mettre dans un métro bondé et qui sent mauvais. Ce n’est pas forcément vrai pour tout le monde car beaucoup de métier ne se pratiquent pas à distance mais, pour ceux qui le peuvent, on remarque une adoption massive du télétravail et de l’utilisation de la technologie pour modifier nos habitudes.

La tendance s’inverse vous croyez ? Pas encore totalement convaincus… voici la suite de l’analyse.

Changement de vie : forte demande pour l’immobilier rural

Nous l’évoquons déjà brièvement dans le paragraphe précédent.

Au fur et à mesure que l’inquiétude sur l’avenir augmente en ville, les gens commencent à s’interroger sur leur style de vie et cela comprend évidemment l’endroit où l’on vit. Pendant longtemps, les gens toléraient les inconvénients de la ville, les loyers très élevés, le trafic, la pollution, le stress. Par exemple, 2019 et 2020 n’ont pas été des années faciles pour les parisiens : gilets jaunes, grèves des transports et pandémie invitent beaucoup à se poser les bonnes questions.

En effet, des avantages de vivre en ville qui diminuent et beaucoup d’inconvénients qui demeurent (même si on vous l’accorde le trafic va peut-être baisser et la pollution s’estomper quelque peu) cela va certainement provoquer un changement profond dans la société et la réflexion sur nos conditions de vie actuelles (sauf pour ceux qui sont déjà à la campagne avec leur potager et leur piscine bien évidemment, félicitations !)

Il est clair que le marché de l’immobilier a été mis en pause pendant le confinement. En revanche, nous en parlons souvent, cela a permis aux gens de se pencher sur leurs recherches immobilières et nous assistons là aussi à une utilisation grandissante des outils en ligne pour ce faire. LeBonCoin a enregistré des records d’activité a déclaré récemment le Directeur Général du Groupe. Certainement, un changement psychologique profond chez les acquéreurs immobiliers. 

Il ne faut pas non plus aller à l’extrême logique car certaines personnes n’échangeraient pour rien au monde leur vie citadine et leurs habitudes urbaines mais peut-être que désormais ils aimeraient s’éloigner un peu de l’hyper-centre pour rejoindre les périphéries des villes. Les banlieues pourraient donc également bénéficier de la période que nous vivons actuellement. On y retrouve les avantages cités plus haut : coût de la vie inférieur, espaces extérieurs, moins de trafic, moins de pollution ainsi que la tranquillité avec l’accès à la ville en cas de besoin. 

Egalement un aspect non négligeable : certains marchés immobiliers de périphérie sont encore abordables en comparaison aux centre-villes, ce qui peut également faire la différence pour prendre sa décision et débloquer un budget pour acquérir ou investir. Nous pouvons bien évidemment répondre à toutes vos questions sur vos projets immobiliers car nous sommes positionnés sur de nombreux marchés périphériques et ruraux.

Bon courage, bonnes acquisitions et investissements à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *